Sejour bien etre, méditation, zen et yoga

L'Ayurveda, le bien être du corps et de l'âme

Alors qu’en médecine traditionnelle nous avons tendance à traiter uniquement les symptômes, l’Ayurveda
recherche ce qu’il y a au plus profond de l’être à travers une approche holistique. 
Zen&go décortique cette pratique millénaire de plus en plus prisée en France, et aujourd’hui
reconnue par l’OMS

Qu'est ce que l'Ayurveda ?

Ayurveda ; ce terme pourrait avoir une connotation mystique, voir sectaire. Mais pas du tout ! S’il est bien une science holistique, l’Ayurveda n’a, en revanche, aucun lien, ni avec la religion, ni avec une secte. En fait, le fondement de l’Ayurveda est que le fonctionnement de la pensée humaine est impacté par le côté spirituel de l’homme au cœur de l’univers. Ce nom de langue sanskrit, regroupe deux significations : la vie (Ayur) et la connaissance ou la
science (Veda). Selon la traduction faite par les Sages de l’Inde (les Rishis), Ayurveda veut donc dire « connaissance de la vie » (ou de la longévité).

L’Ayurveda a comme objectif principal de rééquilibrer l’être humain, de créer une symbiose entre le corps et ce qui l’entoure, en considérant que chaque personne et chaque pathologie dont elle
souffre, ne font qu’un. Cela signifie qu’une même maladie n’a pas les mêmes conséquences d’une personne à l’autre.
Là où la médecine occidentale s’appuiera sur des médicaments et des traitements spécifiques à une maladie pour toutes les personnes qui en souffrent, l’Ayurveda, avec sa vision globale de la santé, cherchera un traitement spécialement adapté à un être humain et à la manière exclusive dont la maladie le touche. Il n’y a donc pas, un seul remède par maladie, mais plusieurs.

Les origines de l'Ayurveda

Les origines de l'Ayurveda

Il faut remonter à plus de 5 000 ans pour établir l’origine de la médecine ayurvédique. 
Les Vedas (textes datant de la période védique, IIe millénaire avant J.C) seraient la base de l’Ayurveda.

Il en existe 4 :

  • Rig-Veda
  • Yajur-Veda
  • Sama-Veda
  • Atharva-Veda

Détenant chacun un Upaveda. L’Ayurveda est rattaché à l’Atharva Veda. Comme tous les Vedas, l’Ayurveda est apaurusheyam (non créé par l’homme, donc « révélé ») et nityam (éternel). Au début de cette pratique, la guérison se faisait au seul moyen de textes récités par les Rishis de l’Himalaya.

La puissance des éléments au cœur de l'Ayurveda

La puissance des éléments au cœur de l'Ayurveda

L’être humain faisant partie du cosmos, il est donc fortement marqué par les éléments fondamentaux qui constituent l’univers. Ces éléments (Mahabutas) sont au nombre de 5 : l’éther ou espace (Akasha), l’air (Vayu), la terre
(Prithivi), l’eau (Jala) et le feu (Agni), eux-mêmes répartis en 3 Doshas (énergies fondamentales), dont l’équilibre (Prakriti), ou pas (Vikriti), influe sur la qualité de la santé :

  • Vata (l’air et l’espace, l’énergie du mouvement),
  • Pitta (l’eau et le feu, l’énergie de la métamorphose),
  • Kapha (la terre et l’eau, l’énergie de la cohésion).

Si l’on suit la logique de l’Ayurveda, la maladie ne serait que la transcription du déséquilibre des Doshas ; au Vaidya (médecin ayurvédique) de trouver lequel ou lesquels sont de guingois !

Interviennent également les Dhatus qui représentent les 7 tissus structurels du corps humains :

  • Mansa : les muscles
  • Meda : les tissus adipeux
  • Majja : la moelle osseuse et les tissus nerveux
  • Shukra : les tissus reproducteurs
  • Rakta : le tissu sanguin
  • Rasa : le plasma
  • Asthi : les tissus osseux, les ongles, les cheveux et les poils.

Les 3 Shrotas, quant à eux, regroupent les 16 canaux du corps humain qui régissent l’élimination et l’assimilation :

  • Anna Vaha Shrota (le plus grand) : le système digestif
  • Prana Vaha Shrota : le système respiratoire
  • Rakta Vaha Shrota : le système circulatoire.

En Ayurveda, les Shrotas, Dathus et Upadathus sont les lieux où la maladie apparait, elle-même causée par un mauvais équilibre des Doshas.

A qui s'adresse l'Ayurveda ?

A qui s'adresse l'Ayurveda ?

En théorie, la médecine ayurvédique s’adresse à tout le monde : enfants, adultes, personnes âgées. Les bienfaits sont nombreux (moins de stress, de nervosité, meilleure élimination des toxines, amélioration de la digestion, de la circulation lymphatique et sanguine, meilleure circulation des énergies), et les pratiques sont douces : phytothérapie, aromathérapie, lithothérapie, sonothérapie, pensée positive, diététique ayurvédique (les aliments sont classifiés par catégorie d’énergie, d’impact post digestif, de goût), et les massages ayurvédiques.
A ces différentes pratiques s’ajoutent la méditation, le chant, la respiration et le yoga.
Comme pour toute pratique thérapeutique, nous ne pouvons que vous conseiller de vous référer à un praticien en Ayurveda (voir Ayurveda France), qui lui seul pourra vous dire si cette médecine traditionnelle vous convient ou pas.

Il existe des contre-indications, comme pour le massage ayurvédique : soucis dermatologiques, grossesse, certaines maladies et cancers (celui de la lymphe), opération chirurgicale récente, allergies à des huiles, à la phytothérapie (intolérances alimentaires) … N’interrompez jamais votre traitement habituel sans en avoir parlé à votre médecin traitant : en France, un praticien ayurvédique n’est généralement pas médecin (sauf exception). Contrairement à certaines croyances, suivre une diététique ayurvédique ne vous contraindra pas à dépenser une fortune en aliments et autres compléments alimentaires, ni à manger quotidiennement des Dahls, du poulet Tandoori, du curry de poisson au lait de coco, ou tout autres mets typiquement indiens !

En revanche, une forte implication de votre part et un suivi sérieux de ce qui vous sera préconisé sont indispensables à la réussite du processus. Chaque jour il y aura quelque chose à faire pour parvenir à un changement en douceur et obtenir une meilleure santé physique et mentale.

La première consultation ayurvédique

Vous êtes décidé, vous avez trouvé votre praticien en fonction de ses connaissances spécifiques, et la date de votre première consultation approche. Mais que va-t-il se passer ?
Cette première entrevue commencera par un bilan qui déterminera votre fameuse constitution ayurvédique. Tout comme chez un médecin allopathique, il vous sera posé de nombreuses questions sur votre quotidien (digestion, sommeil, élimination, mode de vie …), vos préférences alimentaires, vos antécédents médicaux … Vous aurez une prise de pouls, un examen des cheveux et des ongles, de la peau, des yeux, de la langue …

Au bout d’une heure environ, votre bilan établi, le praticien vous préconisera différentes actions à mettre en place selon votre profil. Un suivi sera nécessaire pour adapter les recommandations. Généralement, ce parcours part sur 3 séances non remboursées par la Sécurité Sociale (comptez de 50 à 100€/séance).

La routine ayurvédique

La routine ayurvédique

L’Ayurveda commence dès le matin … avant le lever du soleil ! C’est à ce moment-là que l’énergie de la terre prend toute sa puissance et que les organes de la perception et l’esprit se purifient. Rassurez-vous, le soleil ne lève pas tous les jours à 5h00 du matin, et cet horaire varie selon les Doshas : 4h30 -5h00 pour le Kapha, 5h30 -6h00 pour le Pitta et 6h00 – 7h00 pour le Vata.

Cette routine est scindée en 3 partie :

  • le matin : réveil à l’aube, expression de sa consécration avec les meilleures pensées, boire une tasse d’eau chaude ou tiède selon votre Dosha (cela nettoie le colon et stimule les reins), se laver le visage et les yeux à l’eau fraîche, se brosser les dents avec un dentifrice à base d’herbes ayurvédiques, se nettoyer la langue avec un gratte-langue (une cuillère ou la brosse à dents fera l’affaire) pour éliminer les bactéries et booster les enzymes digestives , mettre 2 à 5 gouttes d’huile de sésame dans les narines pour la propreté de vos sinus et la clarté de votre esprit, et dans les oreilles. Vos sens sont maintenant réveillés ! Passons au reste du corps : massage avec de l’huile tiède (différente selon votre Dosha), très bon pour la circulation sanguine et la sérénité. Une douche ou un bain chaud au savon ayurvédique sera bienvenu pour retrouver de la vitalité. Place à 15-30 minutes d’exercices physiques entre 6 et 10h00 (les heures du Kapha): jogging, yoga, promenade … en fonction de votre Dosha (toujours lui !). Pour une bonne récupération, faîtes des exercices de respiration, et enchaînez avec de la méditation avant de prendre votre petit-déjeuner (spécifique également). Et voilà, vous pouvez maintenant vous consacrer aux activités requérant force physique et mentale.
  • le midi : prenez le temps de manger entre 12 et 14h00 ! Saviez-vous que 12h00 était l’heure de l’estomac ? C’est donc le bon créneau pour une meilleure digestion. Votre menu sera raccord avec les recommandations faîtes, mais dans tous les cas, il ne faut pas trop boire en mangeant, faire l’impasse sur le dessert, mais pas sur la tasse d’eau chaude. Si vous voulez manger un fruit, attendez 1 heure minimum. Vous voilà repartis pour une après-midi au top de votre créativité et votre énergie mentale.
  • le soir : l’eau étant un puissant purificateur, une douche vous délestera des énergies négatives accumulées au fil de la journée. De plus, cela signe une véritable coupure avec la journée de travail. Si vous le pouvez, une séance d’exercices pas trop dynamiques (natation, yoga, balade dans la nature…) à 18h00 vous amènera vers un bon sommeil. Manger léger, voire végétarien, à 19h00 maximum afin de bien digérer, sans télé, smartphone, livre… ou tout autre élément détournant l’attention posée sur son repas. Ensuite, à vous de choisir : écrire dans votre journal, regarder la télévision, travailler vos affirmations, lire, écouter une musique qui vous inspire …. mais extinction des écrans une heure avant d’aller au lit. Pour un meilleur sommeil, vous pouvez boire une tasse de lait chaud aromatisé au gingembre, à la cardamome, au ghee (beure clarifié indien que vous pouvez faire vous-même, vous masser les pieds et le dessus de la tête à l’huile de sésame. L’heure du coucher, comme celle du lever, varie en fonction des Doshas : entre 23h00 et minuit pour les Kaphas (qui dort peu car trop lent), entre 22 et 23h00 pour les Pittas et à 22h00 pour les Vatas.

Mais avant ça, méditation et exercices doux en écoutant sa respiration, complèteront cette routine. Vous devez faire votre ménage ? Faites-le en chantant, en récitant des mantras ou tout ce qui peut vous apporter de la joie.

L’Ayurveda est bien plus qu’une médecine : c’est une manière de vivre, voire une philosophie. C’est la thérapie la plus complexe au monde et elle s’inscrit dans la prévention. Ces effets ne sont souvent visibles qu’à long terme (plusieurs semaines), et sa complexité rend les progressions parfois difficilement perceptibles. Chaque personne étant différente, la transformation se fera à son rythme : « on vient à bout de ses desseins avec de la patience » (proverbe oriental).

Nos séjours ayurvédiques

Nos séjours ayurvédiques

Vous avez envie de découvrir l'Ayurveda lors de vos prochaines vacances ? 

Partez à la découverte du berceau de cette discipline, l'Inde pour participer à une cure ayurvédique : 

Voir nos voyages en Inde 

Découvrez nos autres destinations qui proposent des cures ayurvédiques : 

Tous nos voyages ayurvédiques 

icone nl

Recevez nos bons plans