Quantcast
Sejour bien etre, méditation, zen et yoga

L'Ayurvéda, une médecine holistique à découvrir

L’Ayurvéda est reconnue comme la plus ancienne médecine holistique. Celle-ci nous enseigne comment retrouver un équilibre dans son organisme pour être bien dans son corps et dans sa tête.


Découvrez dans cet article les principes de l’Ayurvéda, son origine, sa signification, ainsi que quelques infos pratiques quant à la médecine et l’alimentation ayurvédique.

Qu’est-ce que l’Ayurvéda ?

Qu’est-ce que l’Ayurvéda ?

L’Ayurvéda est une médecine ancestrale non conventionnelle originaire de l’Inde et que l’on pratique aujourd’hui dans le monde entier. Le terme « Ayurveda » vient de « Ayur » (la vie) et « Veda » (la science ou la connaissance). Littéralement, on peut donc le traduire par « science de la vie » ou « connaissance de la longévité ».

L’objectif de l’Ayurvéda est de conjuguer médecine et art de vivre. La médecine ayurvédique repose sur une approche holistique : c’est plus qu’une médecine, c’est un art de vivre qui prend en compte à la fois le corps physique, les aspects matériels de l’être humain, le corps intellectuel et les aspects abstraits et transcendantaux de la vie. 

Les méthodes de l’Ayurvéda sont l’alimentation, la détoxification, la purification, le yoga, la respiration, la méditation, le massage et les remèdes naturels à base de plantes et de minéraux. Ces méthodes sont douces et accessibles à tous.

En résumé, l’Ayurvéda vise à comprendre l’intelligence de la vie (Prana) en profondeur afin de se maintenir en bonne santé, de se guérir des maladies et ultimement de se libérer des souffrances pour vivre en harmonie avec la nature.

Les principes de l’Ayurvéda

L'Ayurvéda dicte plusieurs principes :

  • L’infiniment petit ou microcosme (des molécules à l’être humain) est régi selon les mêmes principes que l’infiniment grand ou macrocosme (des planètes aux galaxies) ;
  • On distingue dans la nature 5 éléments : l’éther (l’espace), la terre, l’air, l’eau et le feu. Ces 5 éléments sont présents dans toute matière y compris dans l’être humain ;
  • Chaque être humain est une combinaison unique (constitution natale ou Prakriti) de 3 doshas (forces vitales ou humeurs biologiques) : dosha vata, dosha pitta, dosha kapha. L’équilibre de ces 3 humeurs donne la bonne santé, leur déséquilibre pouvant entraîner des maladies (un déséquilibre temporaire est appelé  Vikriti).

D’où vient l’Ayurvéda ?

D’où vient l’Ayurvéda ?

L’Ayurvéda est née en Inde, dans la vallée de l’Indus, où elle a été élaborée par des Sages (Rishis) et était transmise de maître à disciple. On situe la naissance de cette médecine ancestrale pendant la période védique (2000 ans av JC - VIème siècle avant JC). Elle puise ses sources dans un ensemble de textes sacrés de l’Inde Antique : les Vedas, datant du IIème millénaire avant JC.

Les Vedas sont les textes les plus anciens évoquant l’entretien de soi pour atteindre son plein potentiel physique et psychique. Écrits sous forme de poésie, hymnes et métaphores, mais aussi en sanskrit sous forme de prose, ces textes ne sont pas tous très clairs pour les praticiens modernes de la médecine ayurvédique. Toutefois, l’Ayurvéda a été formalisée plus tard, entre 1500 et 500 av JC, en 6 textes :

  • Les 3 « grands » textes du Brihat Treya (Caraka Samhita, Sushruta Samhita et Ashtanga Hridayam). Les Brihat Treya couvrent l’essentiel des savoirs ayurvédiques, dont les systèmes du corps, les doshas (forces vitales) et sous doshas, les maladies, les tissus corporels, ou encore les techniques de soin (traitement localisé sous forme d’onguent, chirurgie…).
  • Les 3 textes « inférieurs » du Laghu Treya (Ashtanga Samgraha, Madhava Nidanam et Sarangadhara Samhita).  Les Laghu Treya développent plus en détails certains sujets comme la pharmacologie, la technique de lecture du pouls, la nutrition,  la toxicologie, la médecine gastro-intestinale… 

L’Ayurvéda dans le monde

L’Ayurvéda a progressivement été adoptée dans le monde entier. En Perse, dès le VIIIème siècle, on apprenait la médecine ayurvédique avant la médecine arabe. En Asie Centrale et en Asie de l’Est, la propagation du bouddhisme a contribué à répandre les connaissances ayurvédiques. Au Tibet par exemple, de nombreux traités en sanskrit ont été traduits et ont fourni une base pour la médecine tibéto-mongole. Retrouvez notre retraite bien-être ayurvédique au Sri Lanka !etraite bien-être ayurvédique au Sri Lanka !

Ce n’est qu’à partir de la fin du XVème siècle que l’Ayurvéda commence à se faire connaître des Européens. En 1534, le médecin portugais Garcia de Orta se rend en Inde où il découvre la médecine ayurvédique. Cependant, parce qu’il resta en Inde jusqu’à la fin de sa vie, il ne contribua pas à exporter l’Ayurvéda en Europe. Pendant longtemps, l’Occident a qualifié l’Ayurveda de « sous-médecine » et ce n’est que récemment, alors que son enseignement a été modernisé en Inde, que l’on a commencé à s’y intéresser réellement. Aujourd’hui, l’Ayurvéda se développe aux Etats-Unis, en France et en Angleterre. L’OMS a reconnu l’Ayurvéda comme un système complet de médecine traditionnelle.

Comment pratiquer l'Ayurvéda ?

Comment pratiquer l'Ayurvéda ?

En France, la médecine ayurvédique n’est pas officiellement reconnue et est limitée au domaine du bien-être et de la prévention.

La médecine ayurvédique est cependant une science très complète. Son objectif est de chercher la cause des déséquilibres qui causent les maladies, pour rétablir un équilibre chez le patient et guérir les symptômes. Cela permet donc d’avoir une perspective différente par rapport à la médecine scientifique, en soignant le malade et non la maladie. Le traitement peut ainsi relever de la diététique, de la phytothérapie, de la thérapie par le son, de la lithothérapie, du massage, de la méditation, de la respiration, du yoga ou du chant. 

Attention toutefois, selon la technique ayurvédique utilisée par le médecin, il peut y avoir des contre-indications. Si vous avez des allergies à certains aliments, huiles ou essences, il y a certaines thérapies qu’il faudra éviter (aromathérapie, phytothérapie, massage ayurvédique…). De même, si vous êtes enceinte, le massage ayurvédique et l’aromathérapie sont contre-indiqués. 

Lors d'une première consultation de médecin ayurvédique, le médecin va établir ce que l’on appelle un bilan ayurvédique. Celui-ci va permettre de déterminer votre constitution natale et le déséquilibre qui se produit dans votre corps. Le professionnel va alors vous prodiguer des soins (massages) et des conseils concernant des potentielles modifications de votre hygiène de vie, la prise de compléments alimentaires ou épices, des exercices physiques (yoga) ou mentaux (respiration et méditation), ou un autre type de thérapie (aromathérapie, thérapie par le son). 

En France, une séance d’Ayurvéda coûte entre 50 et 100 € pour 1 heure de consultation, et elle n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale.

Découvrez notre séjour yoga, méditation et cure ayurvédique en Inde accompagné d'une guide française !

L’alimentation ayurvédique

L’alimentation joue un rôle primordial dans l'Ayurvéda et celle-ci est de plus en plus populaire en Occident.

L'ayurvéda dicte plusieurs principes concernant la nutrition :

  • L’alimentation joue un rôle essentiel dans le maintien de notre énergie vitale et donc de notre bonne santé. La vision occidentale de l’alimentation, qui associe les aliments à des catégories (protéines, lipides, glucides, graisses, sucres) est très éloignée de la vision ayurvédique ;
  • Tous les aliments à leur état naturel apportent de l’énergie, transmise à notre organisme au moment de la digestion. L’alimentation ayurvédique privilégie les aliments les moins transformés possibles, frais, locaux et de saison ;
  • C’est le feu digestif qui assure la digestion en brûlant les aliments et en les transformant en nutriments qui vont nourrir nos cellules. Un feu digestif trop faible ou trop fort, ou trop irrégulier, sera à l’origine d’un déséquilibre dans notre organisme (balonnement, constipation, etc...)

L’alimentation ayurvédique va donc privilégier les produits bruts et naturels (fruits, légumes, graines, fruits à coques, céréales et légumineuses, ...) La viande et le poisson sont consommés de manière occasionnelle, non seulement car les protéines animales sont plus difficiles à digérer, mais aussi parce que l'Ayurvéda accorde une grande importance au bien-être des animaux.

Chaque repas doit contenir les 6 goûts : 

  • sucré (lentilles, blé, huiles, légumes racines, haricots, fruits secs…)
  • Salé (pickles, sel, anchois…)
  • Astringent (brocolis, asperges, poire, pruneau, framboise, quinoa…)
  • Piquant (moutarde, oignon, ail, radis, poivre…)
  • Amer (olives, épinards, choux, chocolat…)
  • Acide (agrumes, fromage, yaourt, aliments fermentés…)

On pourra donc par exemple composer un plat avec des lentilles, des brocolis, des épinards, des pickles, des radis et du yaourt. 

Découvrez notre cure ayurvédique minceur et bien-être en Inde !

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir
  • L'Ayurvéda est une médecine holistique indienne
  • Elle puise ses principes dans le Véda, texte sacré indien
  • Elle rassemble nutrition et différents types de soins
  • C'est avant tout un mode de vie visant à trouver le juste équilibre, à la fois mental et physique.

Alors, conquis par cette médecine traditionnelle ? 

Et si vous alliez directement découvrir les bénéfices de cet art de vivre ancestral dans son pays d'origine : l'Inde !

Retrouvez tous nos séjours ayurvédiques ]

icone nl

Recevez nos bons plans