Sejour bien etre, méditation, zen et yoga

Le Qi Gong : tout savoir sur sa pratique et ses bienfaits

Encore inconnu du grand public français, le Qi Gong (气功 en chinois mandarin) peut ressembler pour les non-initiés à une gymnastique lente. Faisant en réalité référence à plusieurs exercices et pratiques, cette technique bien-être peut apporter de nombreux bénéfices à votre organisme… à commencer par une meilleure longévité ! Entre mythes et réalité, faisons le point.

Qu'est ce que le Qi Gong ?

Le terme Qi Gong se décompose en deux sinogrammes : Qi (气) qui signifie le souffle ou encore l’énergie et Gong (功) qui désigne le travail en son sens très large (une maîtrise, un moyen utilisé mais aussi le but recherché).

Ainsi, d’après son étymologie, le Qi Gong serait un travail fait sur la respiration … ce qui est correct sans que la pratique ne puisse se résumer exclusivement à cela.

Le Qi Gong permet la construction d'un corps sain

En effet, le Qi Gong ne sollicite pas que la respiration mais bien le corps ; gymnastique ancestrale chinoise, la pratique vise à la construction d’un corps sain que l’on va tonifier, étirer et équilibrer en harmonie avec la respiration, par la réalisation d’exercices physiques.

Discipline indéniablement hétéroclite, le Qi Gong se pratique aussi bien assis que debout, il comprend des postures statiques, des enchainements de mouvements rapides, des exercices purement respiratoires, des techniques de relaxation et également des automassages.

Si la routine vous ennuie, cette pratique ici non martiale parait toute indiquée pour vous !

Histoire et développement du Qi Gong

Comme la plupart des disciplines anciennes, il est difficile de donner une date précise à l’apparition du Qi Gong. D’après des dessins retrouvés dans un tombeau près de la ville de Changsha (Chine continentale) en 1973, la pratique de ces exercices - aussi appelés Daoyin - remonterait à la dynastie des Han, qui régna de 206 av. JC à 220 ap. JC.

D’après l’analyse de ces dessins, le Qi Gong, ou du moins sa version originelle, était aussi bien pratiqué par les hommes que par les femmes, les enfants, les adultes et les anciens.

Dans la continuité de ces représentations, on peut aussi mentionner que Xi Kang (223 – 262 ap. JC), brillant lettré taoïste, écrivit un célèbre ouvrage appelé le « Yang sheng lu » ; dans lequel il développa des notions telles que l’hygiène, la gymnastique, les massages, les techniques respiratoires et plus généralement une façon de vivre sainement. Ces notions sont encore aujourd’hui à la base du Qi Gong.

Après la dynastie des Han, la pratique à encore évoluée pour arriver là où elle en est de nos jours. Sous les dynasties du Nord et du Sud (420 – 589) avec l’introduction du bouddhisme en Chine, la pratique est devenue davantage physique, se basant sur de nombreux étirements pour tonifier le corps.

Sous le règne des Tang (618 – 907), le Qi Gong est redevenu une discipline reposant sur la respiration en accord avec la conception du monde taoïste. Le but était alors de permettre une bonne circulation des fluides énergétiques et sanguins dans l’organisme.

La discipline a encore évoluée avec l’avènement de la dynastie Song (960 – 1279) qui a été plus que favorable aux exercices en position assise et allongée.

C’est également à cette période, troublée par la guerre avec les barbares et diverses famines, qu’un général de l’armée chinoise aurait inventé la version martiale du Qi Gong.

Une pratique plus traditionnaliste sous la dynastie des Ming

Sous la dynastie des Ming (1368 – 1644) la pratique est redevenue plus traditionnaliste en se basant sur la conception que les Han en avaient. Des exercices sensés prolonger la longévité ont également été ajoutés.

C’est sous la dernière dynastie chinoise, celle des Qing (1644 – 1911) que la forme ancestrale du Qi Gong a réellement évoluée ; notamment avec l’ouvrage illustré et rédigé par Wang Zuyuan, intitulé « Neigong Tushuo » qui regroupe tous les courants ayant influencés la pratique du Qi Gong au travers des âges (confucianisme, bouddhisme, dimension martiale, taoïsme et médecine traditionnelle).

Il s’agit probablement de l’un des ouvrages les plus importants portant sur la discipline. 

Enfin, ce n’est qu’avec l’avènement du parti communiste que la pratique a été encadrée et règlementée malgré une période de prohibition aux alentours des années 1970.

Aujourd’hui il existe officiellement deux types de Qi Gong : le Qi Gong thérapeutique (pratiqué dans les hôpitaux / cliniques en Chine) et le Qi Gong visant le bien-être, enseigné dans les clubs sportifs et autres institutions.

Quels sont les bienfaits de la pratique du Qi Gong ?

Si la stimulation de vos énergies intérieures vous parait être un concept trop obscur voir irréaliste, des bienfaits plus concrets sur la santé existent bel et bien !


Le Qi Gong pour le coeur

Améliorant la circulation sanguine, les personnes souffrant d’hypertension pourraient trouver dans la pratique du Qi Gong leur remède miracle.

Variant les intensités, il est tout à fait possible de s’adonner à la discipline de façon douce avec des mouvements lents, lissés et définis afin d’apaiser son cœur. Ajouté à cela, il faut relever que le sujet évite ainsi de subir les effets indésirables des traitements médicamenteux, des antihypertenseurs de synthèse. 

Notons qu’à l’inverse, des exercices plus soutenus contribueront comme beaucoup d’autres sports à accélérer le rythme cardiaque.

Le Qi Gong pour se relaxer et réduire son stress

Pratiquer une activité physique est toujours bénéfique pour se défouler mais saviez-vous que le Qi Gong contribue à faire baisser les concentrations de cortisol (hormone associée au stress) & augmenter les ondes alphas (positives) ?

Pour arriver à cette conclusion une expérience a en effet été menée sur deux groupes d’étudiants. On proposait une fausse séance de Qi Gong au premier et une vraie au second groupe. Le second groupe s’est senti plus clame, relaxé et satisfait que le premier !

Sans s’intéresser davantage au côté scientifique de la chose, les exercices de Qi Gong préconisant une respiration lente et profonde permettent également de réduire le stress. On pourrait même aller jusqu’à dire que cela s’approche de la sophrologie dans certains cas.

Si vous aussi vous désirez connaitre ces sentiments de plénitude et de relaxation, découvrez sans plus attendre notre Séjour santé et bien-être au Québec !

Le Qi Gong pour renforcer son système immunitaire

Renforcer son système immunitaire grâce au Qi Gong n’est pas à la portée de tous : cela concernerait principalement les maîtres de la discipline. En effet, il serait apparu que leur Qi (énergie vitale, fluide intérieur, etc) leur aurait permis de produire plus de lymphocytes et autres cellules protégeant l’organisme.

Résultats d’une analyse à considérer avec précaution… mais cela ne peut être que bénéfique d’essayer !

Le Qi Gong pour les séniors et améliorer les articulations 

Comme nous l’avons déjà évoqué, il existe une multitude de façon de pratiquer le Qi Gong, rendant ainsi la discipline accessible à tous ; y compris aux personnes âgées ou ayant une santé fragile. On ne peut d’ailleurs pas vraiment lister toutes ces pratiques qui varient selon les professeurs : il est impossible de catégoriser !

Si le Qi Gong ne peut se targuer de soigner les maladies il a en revanche un effet indiscutable sur l’assouplissement du corps et de l’esprit.

En plus de soulager certaines douleurs articulaires, il contribue à la bonne humeur de ses adeptes ! Plus qu’une simple pratique physique, c’est toute une philosophie de vie qui se cache derrière ces deux sinogrammes.

Anecdote : le jeu des 5 animaux ou une initiation simple à la pratique du Qi Gong !

Après lecture de cet article une initiation au Qi Gong vous tente ? Vous voulez commencer en douceur ? Le jeu des 5 animaux ou « Wuqinxi » en chinois mandarin est pour vous.

Technique visant à s’exercer tout en étant bénéfique à la longévité, le jeu consiste à imiter les mouvements de 5 animaux sauvages pour endurcir son corps.

Hua Tuo, médecin sous la dynastie des Han est à l’origine de cette technique. Il s’inspira d’ailleurs d’un ours, d’un tigre, d’un cerf, d’un singe et d’une grue !

Accessible aux petits comme aux grands, de nombreuses vidéos en ligne montrent comment faire… vous n’avez plus qu’à essayer si cela vous tente !

icone nl

Recevez nos bons plans