Sejour bien etre, méditation, zen et yoga

Les animaux totems

Extrait de « L’Oracle du peuple animal » aux Editions Guy Trédaniel d’Arnaud Riou (auteur, coach, formateur, conférencier et fondateur de la méthode
« la voie de l’A.C.T.E. ® Approche Consciente de la Totalité de l’Etre » )

Le peuple animal

"Je me suis souvent senti perdu sur cette terre. Souvent, je ne trouvais plus mon chemin, le monde me semblait hostile, inadapté à ma sensibilité.

J’ai souvent manqué de courage. J’avais peur du regard de l’autre, peur d’être rejeté, peur d’échouer. Souvent, enfant, je suis resté sur le bord du chemin à regarder filer ma vie, sans oser. J’aurai aimé alors avoir la force tranquille de l’Ours.

J’ai souvent manqué de calme aussi. Lorsque les émotions se sont montrées trop violentes, je me suis laissé aller à la colère, j’étais trop réactif. Alors, je prenais mon Chat sur mes genoux, je le caressais, et j’enviais secrètement son aptitude à ronronner en toutes circonstances. Sa présence me faisait du bien.

J’ai aussi manqué de discernement. Entraîné dans le tumulte de mes émotions, il m’a fallu prendre des décisions rapidement. Je manquais de sagesse et de recul. J’aurai aimé être un Aigle et regarder le monde depuis les nuages, m’envoler et avoir une vue d’ensemble.

Je me suis aussi découragé trop vite. Je ne suis pas allé au bout de mes projets. J’aurai aimé avoir la persévérance du Bélier. J’aurai aimé savoir construire ma maison comme le Castor, être fidèle, maintenir la joie et l’enthousiasme chaque jour, comme un Chien. J’aurai aimé savoir me repérer en forêt comme le Renard, avoir l’intelligence des Abeilles, la beauté du Paon, me transformer comme un Papillon, avoir l’intuition des Dauphins…

Dans mon développement personnel, j’ai reçu beaucoup d’aides. Celles des maîtres tibétains, des lamas, des enseignants, j’ai reçu l’aide de thérapeutes, d’hommes médecine, de chamans, de plusieurs maîtres et enseignants d’art martiaux.

Et puis ce sont les animaux qui sont venus à moi, pour m’aider, pour m’enseigner. L’un après l’autre. L’aigle d’abord. Qui m’a rappelé que Arnaud signifie aigle en germanique ! Puis le Corbeau qui enterre ses morts et m’a invité à savoir passer à autre chose. L’Araignée m’a appris la patience, la Fourmi la persévérance, le Scorpion m’a aidé à défendre mon territoire, le Chien m’a montré l’enthousiasme. Je les ai découvert les uns après les autres. Parfois je les rencontrais au hasard d’une balade en forêt, parfois, ils m’apparaissaient en rêve, parfois sous forme d’un clin d’œil lorsque mon regard tombait sur une figure animale, sur un bijou ou sur un journal posé là.

Je rends hommage au peuple animal. Peuple premier. Peuple de la terre, des airs et des océans. Petit peuple des forêts, icônes des savanes, grands oiseaux du ciel, et ancêtres des fonds sous-marins."

Sur terre depuis des milliards d’années

Les animaux peuplaient la terre bien avant les êtres humains. Les premiers organismes marins ont vu le jour sur notre planète il y a près de 4 milliards d’années.

Il aura fallu attendre plus de 3 milliards d’années pour que les formes vivantes se complexifient, se solidifient s’articulent autour d’un os, d’un squelette, que les animaux sortent de la mer et que les mammifères apparaissent il y a 250 millions d’années. Depuis, toutes les chaînes écologiques s’équilibrent, s’harmonisent s’adaptent et se régulent. Sur la terre, du plus microscopique des insectes au plus redoutable des carnassiers, chacun est indispensable et a besoin de l’autre. Chaque espèce joue son rôle dans un écosystème parfois complexe mais toujours équilibré. Chacun a besoin de l’autre.

Les premiers hommes sont apparus il y a 45 millions d’années. Ils ont chassé les animaux. Pour se nourrir, pour s’en protéger. Ils se sont confrontés à toutes les espèces des airs, de la terre et de la mer.

Cohabitation et apprentissage

Pour cohabiter, les hommes ont appris des animaux et ont développé leurs qualités. Ils ont appris à courir après eux, à grimper aux arbres pour les débusquer ou les observer. Ils se sont inspirés d’eux pour se camoufler. Ils ont eu besoin d’être plus rapides, plus forts ou plus agiles. Les hommes préhistoriques avaient besoin de développer une agilité et un courage de fauve pour s’attaquer à des proies menaçantes. Ils se sont alors associés en esprit avec d’autres animaux plus forts et prédateurs.

Les premiers hommes se reliaient à l’esprit de l’Ours pour en acquérir la bravoure. Ils se connectaient à l’esprit de l’Auroch pour sa force. Ils rendaient hommage aux animaux lors de cérémonies chamaniques. C’est le sens des peintures que l’on retrouve dans les grottes de Lascaux et d’ailleurs. Témoignages de rituels chamaniques et premières traces graphiques des animaux totem.

Depuis, les animaux n’ont cessé d’inspirer les hommes. Lorsque plus tard nos ancêtres les Celtes partaient au combat, ils pactisaient avec leurs animaux de pouvoir. L’Oie, le Sanglier, l’Aigle, le Renard. Pour devenir plus fort ou plus courageux, les hommes portaient la peau des bêtes sur le dos, des dents en collier, des cornes de bélier sur leur casque. Les attributs animaux n’étaient pas utilisés pour décorer. Il s’agissait d’une véritable union symbolique de l’homme et de l’animal. Les hommes se regroupaient sous la bannière du Lynx, la famille des Renards, la horde des Loups. Les animaux alors étaient sacrés, et on a retrouvé dans les fouilles archéologiques des premières sépultures, des preuves que souvent les hommes s’enteraient avec les animaux qui les avaient inspirés. L’esprit de certains animaux permettait au défunt de passer les différentes portes du royaume des morts. L’animal joue ce rôle de passeur de l’au- delà autant dans les sociétés celtes que dans les sociétés égyptiennes. Ce sont alors les dieux à tête de Faucon, d’Ibis, de Chacal.

Dans cette fusion, la rencontre avec l’animal œuvre dans une autre dimension que la dimension physique. Les hommes réunis appellent l’esprit de l’Ours ou du Loup. Par tous les moyens ils honorent l’esprit totem et l’invitent. Pour cela, ils battent le tambour en s’associant au feu ou à la lune. Les hommes s’engagent à respecter l’esprit de l’animal et celui-ci apporte sa force, sa fougue ou son courage.

On parle dans ce cas du déva de l’animal. Le déva est un esprit collectif et individuel. Il y a le déva des Chevaux, celui des Abeilles, des mammifères, le déva d’une fourmilière. Dans ce cas, le déva révèle l’intelligence collective. En effet, une Abeille seule n’est rien. C’est à l’intelligence du collectif qu’elle doit sa survie.

Au-delà de leur apporter la chaleur et la confiance, le déva des animaux ont communiqué avec celui des hommes, les ont inspirés. Il s’est noué un lien puissant, parfois intime, toujours respectueux entre l’homme et l’animal qui lui a inspiré ses qualités. Ainsi sont nés les animaux Totem.

Animal totem, animal de pouvoir, animal guide… La magie opéra et l’homme et l’animal se rencontrèrent au fil des siècles pour cohabiter sur cette belle planète. Dans cette cohabitation, certains interprètes se sont montrés plus précis. Ainsi, les chamans ont affiné leur communication avec les esprits de la nature. Ils ont appris à voyager à travers les mondes, trouver le chemin pour communiquer avec l’esprit des animaux. Les chamans utilisaient pour cela des méditations, le son du tambour, parfois, certaines plantes ou certains chants. C’est lors de ces pratiques que les chamans découvraient leur animal totem, celui d’une famille ou celui d’un clan.

Sur les cinq continents, on trouve dans les traditions chamaniques des rituels d’animaux totem. En Mongolie, en Amérique, au Canada, en Amazonie, en Chine, où le Feng Shui des empereurs fait appel au dragon ou à la tortue. Partout où l’homme a accédé à la magie, il a cherché son lien avec les animaux totem. Découvrir son animal totem, c’est mieux savoir qui nous sommes, d’où nous venons et quel est notre but sur la terre.

L’animal totem

Selon l’essentiel des traditions chamaniques, nous avons chacun un animal totem. C’est un animal privilégié qui nous accompagne toute notre existence. Il vient nous aider à accomplir notre mission sur la terre. Il agit dans la cosmologie chamanique comme peut intervenir un ange gardien. Il nous inspire, nous accompagne, nous insuffle l’énergie, le courage et ses qualités propres. Ces qualités correspondent à celles qui sont nécessaires dans notre propre chemin d’incarnation.

Notre animal totem nous connaît bien. Il nous est utile et ses qualités viennent compléter celles de notre personnalité humaine. C’est pourquoi nous n’avons chacun qu’un seul animal totem.

Nous pouvons être aidés, dans certaines circonstances de notre vie par d’autres animaux. Un animal pour la guérison, un autre pour une épreuve spécifique. Parfois, il arrive que notre animal totem change de forme ou d’apparence pour nous faire moins peur ou nous apporter les qualités nécessaires dans l’’instant pour nous aider à traverser une épreuve, mais son esprit reste le même. Les animaux totem sont toujours bienveillants. Ils œuvrent pour nous aider à accomplir notre mission.

A la rencontre d’Arnaud Riou

Partez pour un voyage intérieur avec Arnaud Riou, coach en développement personnel et chaman, à la rencontre des chamans Mongols.

Un voyage en immersion dans les traditions authentiques de ce pays, et la découverte de ses immenses steppes de la région de l’Arkhangaï. Visites, enseignements, rencontres avec les familles nomades, nuits en yourtes et en bivouac, un programme très complet pour ce voyage intérieur en Mongolie. Les chamans mongols Har Sono et Tenger Huu témoigneront de leur sagesse traditionnelle et vous accompagneront dans votre développement personnel.

La Mongolie est le berceau du Chamanisme. C’est une terre immense, un écrin de steppes, de forêts isolées et de plaines aux couleurs chatoyantes. Les mongols y vivent dans des yourtes, dans un mode de vie totalement préservé et très proche de la nature. Le chamanisme et les esprits y sont parfaitement bien intégrés. C’est pourquoi Arnaud RIOU, l’auteur du best-seller « Réveillez le chaman qui est en vous » a choisi de s’associer avec Zen&go pour ce voyage initiatique. Plus de 12 jours en immersion où vous recevrez ses enseignements et suivrez les rituels de trois chamans mongols. Une immersion dans un pays de légende pour réveillez le chaman qui est en vous !

icone nl

Recevez nos bons plans