Sejour bien etre, méditation, zen et yoga

Pourquoi méditer ? Quels sont les bienfaits de la méditation ? Les différentes formes de méditations ?

Du latin meditatio, la méditation peut en réalité se définir de multiples façons ! D’après le dictionnaire Larousse, il s’agit de l’action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de quelque chose.

Toutefois, cela peut aussi être une attitude qui consiste à s’absorber dans une réflexion profonde ; ou encore, l’application de l’esprit à des vérités religieuses… Il est donc compliqué de s’y retrouver puisqu’il y a de multiples façons d’envisager ce qu’est la méditation.

Permettant toutefois de se recentrer sur son « soi » intérieur, voici quelques informations qui vous aideront à y voir plus clair…

Histoire des origines de la méditation

A mesure que sa définition est complexe, l’histoire de la méditation est pleine de controverses, car du fait de l’absence de preuves tangibles, il est impossible de dater l’apparition de la méditation, de déterminer quand elle a été pratiquée pour la première fois.

La théorie dominante voudrait toutefois que le phénomène ait commencé il y a bien longtemps avant notre ère, à la période de la domestication du feu.

C’est en regardant les flammes danser sous leurs yeux que les hommes d’alors auraient débuté de simples exercices de méditation… d’où les difficultés probatoires.

La méditation aurait débutée en Inde il y a plus de 5000 ans

Si l’on désire être plus précis ou se baser sur des faits concrets, il faut alors chercher les premières origines « modernes » de la méditation en Inde.

En effet, d’après d’anciennes notes écrites, il serait possible établir le début de l’histoire de la méditation il y a plus de 5000 ans en Inde.

Le motif de ces débuts reste en revanche assez flous puisque le motif religieux n’a à ce jour pas été prouvé (il n’est pas certains que les groupes religieux hindouistes aient réellement fait monter la pratique dans la société).

Malgré tout, la preuve de cette pratique est donnée par les descriptions écrites des tantras (ces rituels et initiations au bouddhisme et à l’hindouisme).

Relevons qu’il est très probable que ces tantras soient encore plus vieux que les 5000 ans qui leurs ont été attribués, la pratique s’étant certainement perpétuée bien avant par tradition orale pendant plusieurs générations.

Histoire moderne de la méditation

Faisons un bond dans le temps, l’histoire « moderne » de la méditation a quant à elle débuté en 500 avant J.C., lorsque Bouddha a commencé à enseigner ses formes de méditations dans le monde.

Personnage emblématique de la pratique, vénéré par les bouddhistes, c’est sous son influence que la méditation a commencé à étendre son influence au-delà des frontières indiennes pour conquérir toute l’Asie… avant de toucher toute la surface du globe, convertissant au passage de nombreux fidèles.

Les enseignements du Bouddha (ou du prince Siddharta Gautama) ont été fidèlement retranscrits par les moines qui l’ont suivi jusqu’à sa mort et la plupart de ses enseignements originaux ont été transmis oralement jusqu’à la fin de sa vie ; avant d’être décrits dans une série de transcriptions encore utilisés aujourd’hui dans l’optique de guider les bouddhistes dans leur recherche de l’éveil.

On peut donc comprendre qu’historiquement, la méditation avait donc pour objet cet « éveil » ; si difficile à définir hors contexte.

Outre leur aspect religieux et centrés sur la méditation, ces écrits comprennent de nombreuses informations sur le mode de vie de l’Inde ancienne, ainsi que sur les philosophies qui sont au fondement des croyances bouddhistes modernes.

Depuis, la pratique de la méditation a grandement évolué vers une « pratique spirituelle », aujourd’hui très en vogue ! La religion s’est lentement détachée de la pratique.

De nos jours, on trouve des centaines de formes de méditation, plus ou moins proches ou éloignées des enseignements du Bouddha.

Elles ont l’avantage de permettre aux personnes de tous les horizons de profiter des bienfaits de la méditation sans trahir leurs convictions religieuses.

Ainsi, la religion chrétienne a à titre d’exemple, repris quelques-uns des aspects de la méditation. On citera ici l’utilisation des colliers de prière / les prières pendants le culte.

Autre élément troublant et attestant de l’ancienneté de la pratique, en se penchant sur l’Ancien Testament de la Bible, on peut alors s’apercevoir que certains passages semblent relativement similaires à la pratique de la méditation.

Les différentes formes de méditation : vipassana, zen, dynamique...

Il existe une très grande variété de formes de méditation, dépendant la majeure partie du temps du professeur (certains sont sensibles à certains courants, d’autres non).

Préalablement il faut établir que la méditation peut se faire avec ou sans support. Dans le cas de la méditation, l’absence de support implique un impératif de silence pour mieux faire émerger sa conscience.

La présence d’un support sous-entend en revanche une pratique plus active de la méditation et bien souvent préférée par les apprenants (chakra, oreille interne, …).

• La méditation Vipassana

Il s’agit d’une technique de médiation indienne ancestrale, reposant principalement sur la respiration et le lien spirituel entre le corps humain et l’esprit.

Relaxante, apaisante, cette technique vise à développer les capacités de concentration du pratiquant ; de même que son attention.

De part cette visée, cette pratique est en fait le ciment de base des autres méthodes puisqu’en méditation, il est impossible de trouver la paix sans cette aptitude de concentration. Par le biais de la concentration, l’objectif est de se libérer de toutes nos souffrances.

• La méditation « zen »

Cette appellation peut apparaitre surprenante mais la technique qui se cache derrière est bien réelle. Souvent associé au bouddhisme, ce type de méditation est pourtant pratiqué par des gens de toutes les religions.

Pratiquée dans un dojo, son but est de changer la vision du monde du pratiquant en observant et en réfléchissant. Méthode adorée ou détestée, elle n’en reste pas moins extrêmement célèbre !

• La méditation dynamique

Excellent moyen de vous redonner la pêche, la méditation dynamique se pratique généralement le matin, afin de vous préparer à la journée à affronter.

Permettant de faire le plein d’énergie tout en évacuant vos tensions, elle se pratique seul ou en groupe dans des endroits calmes.

Malgré la présence d’autres personnes, le travail est très individuel, porté sur le moi intérieur. Ainsi, il vous est souvent conseillé de porter un bandeau sur les yeux pour ne pas être influencé par les autres mais aussi d’avoir le ventre vide pour vous focaliser davantage sur les exercices (cinq phases sont alors proposées).

Découvrez nos stages de yoga en famille et méditation parents enfants à Marrakech pour vous initier à ces pratiques et bien d’autres !

Pourquoi méditer ? Quels sont les bienfaits de la méditation ?

La méditation offre de nombreux avantages, d’où sa grande popularité chez les initiés !

• Amélioration de votre concentration

Apportant des bienfaits psychologiques et physiologiques, la pratique de la méditation permet de rester focaliser sur une tâche ou un problème à résoudre plus longtemps que le commun des mortels ! Explication facile : la pratique de la méditation repose justement sur cette pratique de la concentration, cette habilité à faire le vide pour se fixer sur un point.

• Diminution du stress

Grâce à son action sur les pensées négatives mais aussi sur la vision que nous pouvons avoir du monde, la méditation permet de diminuer le stress et l’anxiété dans la vie au quotidien.

• Diminution des douleurs chroniques chez certaines personnes vulnérables

On pense ici aux personnes âgées, la méditation combinés aux traitements médicamenteux permettent à ces gens de se libérer de certaines souffrances tant physiques que psychiques.

• Adoucissement de certains TOC (troubles obsessionnels compulsifs)

Les personnes atteintes de TOC ont souvent du mal à laisser aller leur penser… la méditation les aides donc en ce sens-là, en les faisant se détendre !

Ils l’ont dit… ces célébrités accros à la méditation

• Hugh Jackman : « Pendant la méditation, je peux tout lâcher. Je ne suis plus Hugh Jackman. Je ne suis plus un papa. Je ne suis plus un mari. Je plonge simplement à cette source d’énergie qui crée toutes choses. J’y prends un petit bain ».

• Katy Perry : «Quand je me sens fatiguée, tendue, anxieuse ou dépressive, je médite. Cela me vide l’esprit et je me sens plus détendue, plus heureuse. Ces expériences que je partage avec mes amis, je les recommande à chacun ».

• Cameron Diaz : « C’était exactement ce dont j’avais besoin ! Ce qui m’a le plus impressionné, c’est que c’était la chose la plus simple que j’avais jamais faite – pas la méditation la plus facile, mais la chose la plus facile que j’ai jamais apprise. Pourtant, j’apprends beaucoup de choses, c’est mon boulot ! ».

FOCUS sur la méditation de pleine conscience

La pleine conscience également appelée attention juste ou présence attentive est tirée de l’enseignement de Siddhartha Gautama.
 
Elle consiste à avoir  la conscience vigilante de ses propres pensées…mais aussi, de ses actions. La pleine conscience joue un rôle important dans le bouddhisme car elle est un élément essentiel pour la libération, autrement appelé éveil spirituel
 
L’attention juste ou pleine conscience consiste à ramener son attention sur l'instant présent, puis, à être conscient des sensations qui viennent à l’esprit. L’objectif est de prendre ces sensations comme elles se présentent sans chercher à les retenir ou à les fuir. 
 
De cette manière, cette pratique permet de se rendre compte de façon directe si une sensation est permanente ou bien impermanente.
 
En Occident, la pleine conscience est utilisée comme une thérapie ayant pour but la réduction du stress et la prévention de rechutes dépressives. Ainsi, cette pleine conscience n’est pas limitée à la pratique de la méditation.
 
La méditation de pleine conscience est une discipline développée dans les années 1970 aux États-Unis par, un médecin américain, Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT).
 
Ce dernier fonde la Clinique de réduction du stress à l'hôpital universitaire du Massachusetts. Et, c'est là qu'il développe son programme MBSR en français, « Réduction du stress par la pleine conscience »).

Conçue à l'origine pour diminuer le stress généré par des douleurs extrêmes, cette méthode de méditation a été largement adoptée dans le monde. Il est vrai que la méditation de pleine conscience a été diffusée avec succès grâce au livre de son inventeur, Au cœur de la tourmente, la pleine conscience (1991).

Les finalités de cette pratique sont de s'entraîner à être et à rester présent, quelle que soit la situation avec tous les phénomènes mentaux et corporels qui surgissent alors… ceci, afin de réduire les états de mal-être avec son soi intérieur et les relations avec le monde qui nous entoure afin de devenir un être conscient et éveillé dans sa vie.

La base de cette pratique est l’attention bienveillante posée sur le corps pour soutenir notre présence à tout ce qui se manifeste en nous, sans censure, sans jugements, moment après moment.

Elle permet de porter une attention pleine et entière à ce qui se passe en nous et autour de nous…ceci tant dans notre corps, que dans notre cœur et notre esprit.

Ainsi, dans cet état psychique, il faut se focaliser sur l’instant présent, sur ses sensations internes et ses perceptions...mais aussi, et en même temps, prendre du recul sur ses expériences intimes. Cela permet de laisser la place à davantage de sérénité.

Il s'agit donc essayer de ne pas être distrait et laisser divaguer son esprit. Il faut observer simplement ce qui est, et ne pas s’attarder en laissant passer les idées sans les retenir.

Le but de cette méditation de pleine conscience n’est pas d’ordre intellectuel, mais de l’ordre du ressenti non verbal, corporel et sensoriel.

La pleine conscience peut être décomposée en trois attitudes :
  1. D’abord, une ouverture maximale du champ attentionnel de l’instant. C'est-à-dire les perceptions du rythme respiratoire, des sensations corporelles et des cinq sens.
  2. Ensuite, un non-désir de juger, contrôler ou orienter cet instant présent.
  3. Et enfin, un refus d’analyser pour observer et éprouver.

À qui s’adresse la méditation de pleine conscience ?

La méditation de pleine conscience convient à tous types de public, enfants, personnes âgées ou handicapées et femmes enceintes. Elle s’adresse à chaque personne soumise au stress et qui souhaite s’en défaire sans passer par des médicaments anxiolytiques.

À notre époque, les Français sont de plus en plus enclins à opter pour l’ensemble des médecines douces dont fait partie la méditation de pleine conscience.

Aussi, cette discipline progresse lentement, mais sûrement chez ceux qui sont en quête d'outils pour lutter contre le stress, le « mal » de notre société moderne et pressée.

La pratique de la méditation de pleine conscience

La pleine conscience s'exerce sous forme de méditation. On la pratique sous la forme d’un enseignement, généralement dispensé en huit séances d’une durée de deux heures environ. Entre chaque séance, il faut répéter les exercices appris.

De plus, les participants doivent prêter attention aux gestes du quotidien qui sont normalement sans importance. Ainsi, on doit veiller à être en pleine conscience quand on mange, quand on se brosse les dents ou quand on marche. Ceci, sans se laisser distraire en pensant à autre chose.

La pratique peut se faire dans diverses positions, assise ou couchée et même en marchant.

Dans une perspective de psychologie positive, la méditation de pleine conscience est une technique de bien-être voire de développement personnel. Dans cette perspective, la pratique recommandée est de deux périodes de vingt minutes de méditation chaque jour.

Les bienfaits de la méditation de pleine conscience

Les bienfaits ressentis de la méditation de pleine conscience multiples.

On bénéficie de sortes de parenthèses dans le brouhaha de notre quotidien. Au lieu de stresser, on profite des embouteillages, des attentes diverses pour se recentrer sur sa respiration. On pratique ainsi une sorte de régulation de l’esprit.

La méditation de pleine conscience est remarquée dans son rôle de réduction des états de stress. On a pu aussi l’observer dans les séances de sophrologie, basées, elles aussi, sur la méditation.

En effet, pendant une séance, le fait de se concentrer sur son souffle va équilibrer rapidement le système nerveux. Le lâcher-prise, va au fil du temps permettre de gérer ses émotions et de se sentir plus serein face aux difficultés de la vie.

Au-delà de l’expérience des adeptes et des pratiquants, cette forme de méditation, comme d’autres formes de méditations, est reconnue pour ses bienfaits par les neurosciences.

En effet, les études cliniques à partir des instruments comme les scanners et IRM attestent de l’intérêt de la méditation de pleine conscience et de ses bienfaits sur les troubles psychiques.

De plus, la pratique est reconnue pour ses effets bénéfiques sur le système immunitaire, le stress, la pression artérielle et la douleur.

Voyages spirituels et séjours méditation

« Des voyages spirituels pour se ressourcer, se retrouver, se recentrer sur son soi intérieur, en douceur… tout en découvrant un pays, une région, une culture » tel est le concept que propose Zen&go qui sait allier le voyage extérieur et intérieur.

Ce qui, au final, donne beaucoup plus que deux sortes de voyage, mais un effet démultiplié de ce que l’on va vivre et en retirer.

En effet, nous reprenons ici la philosophie qui anime notre équipe : Notre philosophie  : voyager pour se faire plaisir et se faire du bien !

Parce que pour nous, le voyage est avant tout une évasion qui nous pousse à quitter nos codes pour se rapprocher des autres, de la nature et de son essentiel. Nous avons imaginé des voyages originaux pour aller plus loin dans le bien-être et la compréhension de soi. »

L’expérience de Zen&go permet ainsi d’offrir des séjours de méditation dans divers pays, Portugal, Maroc et aussi dans des régions plus lointaines et plus proches de la culture bouddhique.

Notre sélection de voyages-méditation :

Voyage au pays du bonheur au Bhoutan
En 12 jours, vous allez découvrir le Bhoutan et ses traditions bouddhistes ancestrales lors d’un voyage au pays du bonheur ! Au programme : Méditations et spiritualité aux cœurs des temples avec des promenades alliant nature et culture.

Il ne vous reste plus qu’à vous laisser emporter par l’harmonie et la tranquillité de ce fabuleux pays au cœur de l’Himalaya. Et, dans le calme absolu, visitez les lieux sacrés bouddhistes et écoutez leurs histoires.

Retraite et stage de Yoga au Maroc à Essaouira
A quelques minutes d’Essaouira et de ses plages, dans un havre de paix en pleine nature, immergez-vous durant une semaine dans un bain de bien-être et pratiques de yoga quotidiennes.

Profitez d’activités à la carte variées aux alentours : marche, randonnées à cheval, massages, et bien sûr pratique de la méditation de pleine conscience.

Yoga, méditation et ayurvéda avec Emeline Diaz en bord de mer
Au cœur d’un ravissant petit centre ayurvédique en bord de mer, près de la célèbre plage de Varkala, détendez-vous et revitalisez votre corps et votre esprit en réalisant un programme bien-être sur mesure.

Dans l'atmosphère reposante des traditions indiennes et des soins ayurvédiques personnalisés, accompagnés d'Emeline Diaz Roman, experte en Yoga, méditation et Ayurvéda.

Profitez pleinement des soins, cures et séances de yoga ou méditations, guidés par notre accompagnatrice, dans ce cadre apaisant, et profitez de ses enseignements en ayurvéda afin, dès votre retour, de pouvoir intégrer dans votre vie de tous les jours votre programme pour une vie plus saine et équilibrée.

icone nl

Recevez nos bons plans